Comment donner le meilleur de toi dans ton travail ?

Helloooo !

Tu te soucies certainement de parvenir à donner le meilleur de toi, dans ton travail ou dans le développement de tes projets…

En même temps, qui ne le souhaiterait pas ?!

Mais quand on travaille seule, en tant qu’entrepreneure, free lance, en libéral…eh bien on peut ne pas s’y prendre de la bonne façon pour donner le meilleur de soi.

Parce que personne n’est là pour nous dire de prendre une pause, pour nous rappeler ce que l’on néglige et qui pourtant nous ferait un bien fou, pour nous dire quand on commence à faire de la @#*douille et qu’on s’entête sur un truc qui n’en vaut pas la peine…

Bref, il faut savoir SEULE, anticiper ces moments et les prendre en compte pour planifier nos semaines de travail.

Parce que non, il ne faut pas nécessairement SOUFFRIR dès lors qu’on devient cheffe d’entreprise et que l’on veut développer une activité.

Je suis intimement convaincue que c’est tout le contraire…

Alors aujourd’hui, je partage avec toi, en vidéo, ce qui selon moi, peut te permettre de donner le meilleur dans ton travail !

Cela aura des répercussions positives pour tes clients, grâce à l’impact que tu pourras avoir sur eux, mais aussi sur ton entourage…

Je te laisse découvrir tout ça et revenir lire la suite…

Tu as vu la vidéo ?

Tu l’auras compris, selon moi, efficacité rime avec plaisir.

Productivité rime avec écoute de soi.

Accomplissement et rêves, riment avec maintenant !

Parce que tout simplement tu as ce luxe de choisir, de décider de ton emploi du temps et de ce que tu y mets !

Qui commande pour toi ? Qui fixe les règles dans ton travail ? Tu es la boss, n’est-ce pas ?

Alors c’est TOI et personne d’autre.

Donc, pourquoi s’infliger des mois, voire des années de sacrifices, « en attendant » de générer « assez » de revenus, d’avoir « assez » de clients, …

Mais ce « assez », il ne veut rien dire et il ne sera jamais suffisant pour toi si ça se trouve !

J’en ai moi-même pris conscience et c’est pour cela que j’ai changé ma façon de fonctionner à un moment donné.

Déjà parce que je n’avais pas quantifié précisément tous ces « assez ». Résultat,  je ne risquais pas de savoir quand le feu serait vert pour m’autoriser à faire ceci ou cela.

Ensuite, parce que soyons honnêtes, on a jamais « assez » justement.

Plus tu as de l’argent, plus tu dépenses ou tu réinvestis, et donc plus tu en veux par exemple.

Alors, tu ne peux pas te donner des échéances pour vivre les choses dont tu as envie, alors que ces moments-là n’arriveront peut être jamais.

Tu me suis ?

Mais j’ai aussi réalisé une chose :

Lorsque tu n’attends pas après quelque chose pour avoir le mode de vie auquel tu aspirais au départ, en étant à ton compte, c’est aussi un moteur hyper puissant ! C’est ça qui va te permettre de te dépasser et d’être efficace !

Je te donne un exemple :

Le jour où je me suis intéressée au yoga et à tous ses bienfaits, je me disais : WoW ! Ça a l’air super, c’est tout à fait ce qu’il me faut pour me remettre au sport en douceur et pour travailler sur ma concentration, sur la présence que je mets dans ce que je fais…. Et de suite après je me suis dis, « Oh, calme toi ! Est-ce que tu as l’argent pour t’offrir ces cours tout au long de l’année, est-ce que tu as assez de temps pour ça en semaine ? »

J’aurais pu me dire, « mouais, laisse tomber, ça va te faire un trou dans ton budget, tu pourrais utiliser cet argent à autre chose, comme par exemple pour les fois où tu dois payer le RSI et que tu n’as pas anticipé, tu pourrais le réinvestir dans ton activité… Et puis, ça va te prendre du temps, à la place tu pourrais travailler sur ton site 2h de plus par semaine, ça va te faire défaut…et blablabla »

Tu connais sûrement toutes ces réticences et ces fausses excuses quand il s’agit de se faire du bien et de penser (enfin !) à soi !

Bref. Tu veux savoir ce que j’ai fait ?

J’ai décidé de ne pas céder à ce chantage, et d’essayer !

Et tu sais quoi ? Puisqu’en amont, j’étais convaincue des bienfaits que ces cours de yoga auraient sur moi et que j’en avais vraiment envie, je ne regrette absolument pas cette décision.

Désormais, ces cours de yoga font partie intégrante de mon emploi du temps et je m’efforce de préserver ce moment si précieux ! Je me refuse par exemple de prendre des rendez-vous avec des clientes à ce moment-là.

Je me suis rendue compte que toutes ces fausses excuses pour ne pas m’y engager, toutes ces peurs que j’avais n’étaient absolument pas fondées car aller au yoga chaque semaine ne m’a causé aucun tort…

Au contraire ! Ça a été un moteur : comme je le dis dans la vidéo, ces cours font désormais partie de ma routine bien être, des éléments qui me nourrissent, me font du bien et me permettent d’avoir quelque chose de plus à donner ensuite.

Le coût de ces cours fait aussi désormais partie de mes essentiels, de mes besoins basiques pour assurer et donner le meilleur, et donc, une dépense incontournable, comme l’électricité par exemple.

Du coup, lorsque tu as des exigences, un certain mode de vie à assurer, ça te booste aussi pour travailler.

Tu sais pourquoi tu dois générer des revenus et dans quoi cet argent passe…Tout simplement pour t’offrir le mode de vie auquel tu aspires !

Et viser cela, n’est pas une démarche égoïste. Au contraire, tu feras du bien à ceux qui t’entourent, tu pourras les inspirer, en étant épanouie, en « kiffant » ta vie !

Voilà pourquoi, tu peux commencer dès maintenant à intégrer dans ta vie ce dont tu as besoin, ce qui te fait vibrer, pour donner le meilleur dans ton travail et que celui-ci ne soit pas source de sacrifices, de renoncements.

C’est dans le sens inverse que ça marche et surtout, parce qu’à la base, c’est toi qui a choisi l’entreprenariat.

 

Aujourd’hui, j’ai abordé le fait de pouvoir donner le meilleur de toi dans ton travail, grâce au mode de vie et au mode de travail que tu peux créer et mettre en place, dès maintenant, simplement en le décidant. Il suffit de prendre conscience que cela fait partie de ton équilibre et de tes ressources nécessaires pour travailler bien.

C’est la première chose.

 

Ensuite, pour donner le meilleur de soi, il faut aussi pouvoir le faire sans retenues, sans trop de filtres, en te sentant libre de passer ton message comme tu le souhaites et de réinventer ton métier jour après jour s’il le faut, pour que tu y sois à l’aise.

En d’autres termes, en acceptant de lâcher prise sur « ce qu’il convient de faire », pour aller vers ce qui te ressemble vraiment, quitte à ne pas plaire à tout le monde. Mine de rien, ce serait bon signe.

Parce que c’est en exerçant ton métier à ta façon, ou en le créant de toute pièce que tu vas pouvoir être pleinement toi et donner le meilleur. Et ce sera forcément une façon de faire unique, bien particulière et qui fera tout son charme !

Si tu cherches à plaire à tout le monde, entre nous, ça risque d’être trop lisse, trop standard, trop banal.

Si au contraire, tu t’affirmes et tu donnes vraiment de toi dans ton travail, eh bien c’est comme dans la vie, il y a des personnes avec qui ça accroche moins mais c’est normal et ce n’est pas grave !

Ceux qui t’apprécient pour ce que tu es et ce que tu fais réellement, c’est eux qui comptent probablement le plus pour toi aussi. Parce que tu peux être vraie avec eux, que tu n’as pas d’entraves, pas de gênes.

Donc je t’encourage à faire de même dans ton activité.

Pour donner le meilleur, je suis convaincue qu’il faut non seulement faire une place à bon nombre de ses aspirations dès le départ, mais aussi choisir un métier qui te ressemble vraiment, grâce auquel tu pourras exprimer ta personnalité, quitte à le créer de toute pièce.

Si tu es justement dans cette recherche, j’ai deux choses à te proposer pour aller plus loin :

  • Un e-book qui s’intitule comment trouver sa voie ? Co-écrit avec des femmes entrepreneures de tous horizons au parcours très inspirant, ponctué de passages en mode « auto-coaching » pour t’accompagner dans ta réflexion.
  • Une séance d’une heure et demie avec moi (ou plus si tu as besoin d’un suivi !) pour t’aider à clarifier ton projet ou à affiner la nature de ton activité actuelle. Nous travaillerons ensemble sur la façon dont ton job pourra te faire vibrer davantage, sur ce que tu as besoin de retrouver pour t’épanouir, quitte à le créer ou le remodeler complètement !

Voici ce qu’en dit une cliente :

« A la croisée des chemins, j’ai sollicité l’expertise de Manon pour m’aider à y voir plus clair dans mes idées et dans la pertinence de mes choix… et je n’ai pas été déçue !

Manon a su, avec beaucoup de bienveillance, et à travers ses questions, mettre des mots sur mes penchants et mes préférences sur la manière dont je souhaiterais mener ma vie professionnelle.

Je repars avec des idées plus claires et motivée à bloc !

Un échange riche, et constructif !! je recommande +++ » K. T.

 

>>> Et maintenant, j’aimerais savoir ce que tu mets en place actuellement pour déjà toucher du doigt le mode de vie et de travail que tu vises à terme ? Et si ce n’est pas le cas, qu’est-ce que tu pourrais commencer à faire concrètement ?

Dis-moi ça en commentaires et n’hésite pas à partager cet article et la vidéo autour de toi !

1 commentaire

  • Marina 11 mai 2017 à 18 h 41 min

    Je suis tout à fait d’accord sur ce que tu partages Manon.
    Quand j’ai démissionné et commencé à être entrepreneure à temps plein, je culpabilisais parfois de « ne pas travailler assez ». Les remarques de certains amis (alors, est-ce que tu fais tes 35 heures ? ) n’aidaient pas 😉 . Et puis, j’ai appris (notamment par le biais de tes articles, merci !) à mieux utiliser mes cycles d’efficacité, et ne plus culpabiliser quand je n’avais pas l’envie…. Le passage d’un épisode de « The Good Wife » a fini par me convaincre. On y voit le directeur du cabinet d’avocat discuter de l’héroïne avec un jeune loup qui travaille tard le soir pour y arriver…. il lui dit qu’elle est l’une des meilleures avocates qu’il connaisse, et conclu par « et vous savez quoi ? elle n’a pas besoin de travailler pour y arriver. Elle a ça dans le sang ». Ce soir là, j’ai compris que j’avais le droit de ne pas souffrir pour travailler et y arriver. Que j’avais le droit d’avoir ça dans le sang.

    Quand je suis devenue entrepreneure, j’ai accédé à la vie de mes rêves. Ca y est, je travaille pour moi, de chez moi, et je rapportes des revenus suffisants à faire vivre ma famille. Et comme tu le dis, ça motive encore plus pour travailler.
    Et une de mes ambitions (en plus de vouloir devenir LA référente budget en France, ba ouais, carrément, appelle-moi Suze Orman ^^) c’est justement de pouvoir inspirer mes proches, ma communauté. Je veux que chaque femme puisse se dire « moi aussi, je vais réussir à créer la vie que je veux ».
    Ce que je mets en place ? J’investis, j’ose croire en mon activité… j’apprends à m’entourer pour y arriver, à me faire accompagner..; parce que je veux dépasser les limites que je me suis toujours fixée.

Laisse un commentaire !