5 Critères pour te rassurer sur le potentiel de ton projet

On a toutes eu PEUR face à un nouveau projet professionnel qui nous attire ou bien avant de se lancer pleinement dans une création d’entreprise !

 

Les doutes que l’on rencontre à ce moment là sont tout ce qu’il y a de plus normal car c’est le grand inconnu. Tout est nouveau, avec de grands points d’interrogation et il y a de quoi être désorienté.

Par où on commence, qu’est-ce qu’il faut anticiper ???

Si on y pense, au fond, ces doutes viennent traduire une volonté de bien faire, d’y arriver ! Si on les voit sous cet angle, finalement, ils sont même plutôt cools, et peuvent être un moteur !

 

Mouais…

Je l’avoue, facile à dire… Parce que ce n’est pas la phase la plus confortable non plus !

Je le sais, j’y suis passée : à mon actif, plusieurs déménagements durant mon ancienne vie de salariée et de grandes interrogations à chaque fois concernant mon avenir pro + une grande reconversion après la naissance de ma fille lorsque j’ai choisi l’entreprenariat + la création de 2 entreprises complètement différentes.

Je le vois bien aussi à travers les femmes que j’accompagne dans leurs projets de reconversions professionnelles, de création ou de développement d’entreprise.

Elles ont besoin d’être rassurées, quelque soit l’étape et c’est NORMAL.

 

Et c’est vrai même si tu as l’entreprenariat en toi, que tu es ambitieuse, que tu aimes les challenges, que tu as plein d’idées… On a besoin d’être rassurée sur le potentiel global de nos projets, histoire d’ avancer ne serait-ce qu’un chouia plus sereinement et avec plus d’assurance !

 

C’est pourquoi, je voulais te partager avec toi 5 critères que je t’invite vivement d’étudier, pour être rassurée sur le potentiel global de ton projet pro.

 

 

Ces 5 critères, je les ai identifié à force d’accompagner des porteuses de projets, à force de remodeler aussi ma propre entreprise, au passage, en perpétuelle évolution, comme tu as dû le remarquer !

Et ce sont 5 points fondamentaux, qui vont surtout parler aux femmes !

Certes, les hommes pourront s’y intéresser aussi, mais statistiquement parlant, comme j’en parlais dans cet article, les femmes n’entreprennent pas toujours pour les mêmes raisons.

Ce n’est pas forcément le profit qui vient en premier mais bien souvent cette envie de conjuguer plus sereinement vie pro et vie perso, ou encore de mettre à profit ses compétences dans une activité qui a du sens et de se sentir à sa place.

J’ai donc établi une liste de 5 critères, ( j’y viens, j’y viens !) qui parlera en particulier aux femmes en phase de réflexion pour se lancer dans un projet en indépendante, dans une création ou une reprise d’entreprise, ou encore pour donner un nouvel élan à leur activité.

 

>>> Les voici :

 

1/ Le potentiel épanouissement :

L’un des plus importants à mes yeux !

Il s’agit de s’assurer que ce projet a du sens pour toi, qu’il te motive. Que le « pourquoi » est bien clair et suffisamment puissant à tes yeux pour te donner envie de le porter un bout de temps.

Il s’agit aussi d’avoir un minimum de garanties pour considérer qu’il te correspond, qu’il est en phase avec ta personnalité, mais aussi avec tes aspirations, tes envies, tes projets de carrière et de vie, de façon générale.

 

2/ Le potentiel viabilité :

Il s’agit d’un projet professionnel ou de création d’entreprise et non pas d’engagement bénévole. Donc, il est tout à fait normal que cela te rapporte de l’argent.

Et justement, si tu ne veux pas avoir à en manquer et à trop t’en soucier, c’est un paramètre qu’il faut prendre en compte.

Pour être rassurée sur ce point, il te faudra donc évaluer le potentiel de ton projet via les bénéfices que tu peux espérer réaliser et sa rentabilité financière.

Tu pourras faire des calculs prévisionnels simples pour cela, pas besoin d’avoir un BAC + 5 en comptabilité !

Selon les tarifs de tes produits ou services, le montant de tes charges (en fonction de ton statut), les frais de toutes sortes que tu auras à déduire, combien faudra-t-il vendre par mois pour arriver à tes objectifs financiers, pour considérer que ton activité est viable et est-ce réalisable ?

 

3/ Le potentiel faisabilité :

Pour être rassurée avant de te lancer, ton projet doit rassembler un minimum de garanties à ce niveau également.

Voici le genre de questions à te poser pour le savoir : est-ce qu’il sera compatible avec tes priorités, avec tes contraintes actuelles ou à venir et si non, comment vas-tu gérer ces dernières ?

Est-ce que ce que requiert ton projet est en adéquation avec les ressources dont tu disposes, en terme de compétences, de financement, de réseau… ?

Et pour les éléments manquants, comment peux-tu y palier ?

 

4/ Le potentiel désirabilité :

Si tu décides de créer une entreprise, c’est mieux si en face, tu vas répondre à un besoin, à des attentes ou à des problèmes.

C’est ce qui la fera tourner et c’est un peu le but aussi quand on propose quelque chose : qu’il y ait un public en face.

Donc, fais le nécessaire pour te rassurer à ce niveau, via une étude de marché ou des enquêtes par exemple.

Et si tu décides de te positionner sur quelque chose de nouveau ou de très concurrentiel, travaille sur la valeur ajoutée que tu vas apporter et sur la pédagogie dont tu vas devoir faire preuve pour convaincre tes prospects.

 

5/ Le potentiel flexibilité :

Dernier point tout aussi important, le côté évolutif de ton projet.

Avant de te lancer, tu ne peux jamais savoir avec précision à quoi t’attendre. Il te faudra donc faire preuve de réactivité, d’adaptation face aux retours que tu as.

Ton projet doit pouvoir être réajusté, il doit pouvoir évoluer selon les besoins recueillis, selon tes aspirations de changement, pour ne pas te lasser et aussi selon les opportunités que tu croiseras en route.

Au finale, ce sera rassurant si tu ne visualises pas ton projet de façon figée. Si celui-ci ne représente pas une seule et même direction que tu seras « condamnée » à suivre pour les années à venir. Il est préférable de pouvoir imaginer dès le départ des tas de perspectives et d’évolutions stimulantes possibles.

 

>>> Ces 5 critères te paraissent peut-être un peu théoriques comme ça.

Mais lorsque je travaille en individuel avec mes clientes, nous décortiquons chacun d’entre eux.

En fonction du projet en question, nous mettons en place un plan d’action concret. Il permet alors d’être rassurée sur les points qui font naître le plus de doutes et d’anxiété.

D’ailleurs, j’ai un petit cadeau pour toi, si tu veux déjà commencer à travailler sur ces 5 critères et voir où tu en es :

 

Avant de te laisser, je t’informe qu’une nouvelle formation individuelle à distance et SUR MESURE est désormais à ta disposition si tu souhaites que je t’accompagne sur plusieurs mois, le temps de peaufiner ton projet, de le tester et de le lancer !

Cette formation est référencée Datadock + Carif Oref et peut donc être financée tout ou partie, selon ta situation. Nous étudierons ça ensemble si tu es intéressée !

Rendez-vous par ici !

>>> Et maintenant raconte-moi : Où en es-tu dans ton projet et est-ce que ces critères te parlent, pour te rassurer question potentiel ?

⇓ Dis-moi tout ça en commentaires ⇓

Laisse un commentaire !