Comment appliquer les principes du commerce équitable à ta solo-entreprise ?

Tu es solo-preneure et tu as bien souvent du mal à définir tes tarifs ou bien te faire rémunérer à ta juste valeur ?

Que tu sois déjà établie à ton compte ou bien en phase de lancement, tu dois te dire que ce que tu fais a de la valeur. Il faut déja que tu es conscience de cette valeur et que tu fasses tout pour le faire savoir.

On dit bien : “tout travail mérite salaire” et on ne peut, qu’être d’accord avec cette affirmation.

Laisse-moi donc te parler d’un terme qui m’est cher : “le commerce équitable”. Et non, tu n’as pas besoin d’être un producteur de café ou de cacao à l’autre bout du monde, pour être concerné.

Tasse de café du commerce équitable.

Pour rappel, le commerce équitable est un système d’échange proposant une grande équité. Sa démarche consiste à proposer une rémunération plus juste aux producteurs/travailleurs, en y ajoutant des préoccupations éthiques, sociales et environnementales.

Un échange gagnant-gagnant pour un monde plus juste…

Voyons alors, comment appliquer les principes du commerce équitable à ta solo-entreprise ?

1- Etre conscient de la valeur proposée

 Je remarque que l’on sous-estime bien plus notre travail que le contraire. On n’est pas équitable avec nous-même, alors pourquoi quelqu’un d’autre le serait ?? 

Le syndrome de l’imposteur, ca te parle ? 

Malheureusement, c’est typiquement féminin… c’est prouvé par des études et statistiques. J’en cite pas mal dans mon livre d’ailleurs.

Surtout en tant que solo-entrepreneure, où par définition, tu es seule à tout gérer (même si tu peux être entourée de partenaires au top).

Mais pour moi, c’est indéniable, tu as des compétences et des connaissances à offrir, et cela a une valeur particulière.  

Il faut vraiment faire un travail dessus. Tu dois passer en revue, toutes tes offres et prestations de manière objective et déterminer leur valeur. Il faut que tu prennes en compte tout ce que tu fais, lorsque tu vends tes produits/services.

Liste toutes les tâches que tu dois accomplir pour délivrer telle prestation ou vendre tel produit. Quel temps y mets-tu ? Qu’est-ce que tu transmets ? ect…

C’est important de noter tout cela de la manière la plus exhaustive possible, pour tendre vers une éventuelle “parfaite” équité. 

2- Transparence et responsabilité

Un des principes du commerce équitable, est la transparence et la responsabilité (sur la provenance des produits, des conditions de travail ect).

Alors, ce principe, appliqué à ta solo-entreprise ca donne quoi ?

Si tu veux que tes prospects et client.e.s aient confiance en toi et ton travail, tu te dois d’être honnête et transparente avec eux. Vis à vis de tes prestations, des délais, des difficultés que tu peux rencontrer par exemple.

Cela va de soi, tu vas me dire ? Mais il vaut mieux le répéter souvent, que pas assez.

En tant que solo ou free-lance, tu es très certainement présente sur les réseaux sociaux et y communique régulièrement pour te faire connaître.

Une des stratégies est d’être authentique et de montrer tes valeurs et principes au travers d’un branding travaillé. En plus d’un contenu pertinent et de la régularité.

Tu dois garder en tête que tu as affaire à des êtres humains. Qui plus est, ce sont souvent des petites entreprises.

Donc, fais attention à ce que tu fais et dis : ce sera une preuve de la valeur de tes offres de produits/services.

3- Une rémunération plus juste

Comme je te le disais au début de l’article “tout travail mérite salaire”. Il convient donc de déterminer, quelle valeur tu accordes à ton travail.

Que tu vendes des produits ou services, tu as surement déjà offert des contenus gratuits, des échantillons, des cadeaux ect… Ou même dans la vie de tous les jours, tu offres de ton temps, tu rends service aux voisines/copines. Tu vois de quoi je parle ?

Alors, c’est super de faire du gratuit ou de rendre service. Je ne vais pas te dire d’arrêter, mais cela ne doit pas t’empêcher de mesurer au plus juste tes tarifs.

Quel que soit ton domaine, veille à te mettre en mode “commerce équitable”, si tu veux durer.

C’est à dire, de procéder par échange de valeurs équilibrées : la valeur de ce que tu proposes, en échange de la valeur (argent) que l’on va te donner pour cela.

Sans ça, quelqu’un sera lésé dans l’histoire : toi, si tu dévalorises la valeur de ton travail, ou bien tes client.e.s, si ce dernier a été surestimé. Et dans ces conditions, difficile de miser sur du long terme, sur un développement durable de ton activité.

Je t’invite donc à passer en revue toutes les offres ou produits que tu proposes ou comptes proposer.

Quelle est leur valeur selon toi ? Que vont-ils apporter ?

Ensuite, demandes-toi si le tarif que tu leur attribues prend bien en compte tout cela. Et si ça prend en compte tout ce que ça implique pour toi (en terme de tâches à accomplir par exemple, de temps passé, de compétences transmises).

Si tu es en phase avec ça et que tu veux en savoir plus, sache que je peux t’aider à développer ta solo-entreprise de façon durable et slow. 

4- Environnement : ressource temps

Etre conscient de la valeur de son travail, être transparent et avoir une rémunération au plus juste, c’est super ! Mais quand est-il, d’une des ressources les plus importantes pour toi : le temps ?

Tout comme les autres ressources naturelles, le temps n’est pas illimité, et la façon dont tu l’utilises est primordiale, surtout si tu veux pérenniser ton activité.

Pour que ta rémunération soit le plus équitable possible, il faut bien utiliser ton temps et ne pas le gaspiller. Pour cela, il faut t’organiser et lister toutes tes tâches. Tu dois ensuite faire en sorte de traiter les priorités et être efficace dans un temps donné.

Tu dois faire attention à avoir un équilibre dans ton planning de façon à ne pas te sentir submerger par une charge de travail non prévue ou bien mal “calculée”.

Enfin, tu dois faire en sorte d’avoir une harmonie entre ta vie professionnelle et ta vie personnelle.

Et oui, tout comme les producteurs éco-responsables, tu dois faire attention à l’environnement, ton environnement.

5- Relations de commerce 

Un autre principe du commerce équitable : ce sont les relations commerciales.

Celles-ci qui doivent tenir compte du bien-être social, économique et environnemental des petits “producteurs” marginalisés et ne pas faire de profit derrière leur dos. 

De ton côté, pour ta solo-entreprise, tu dois veiller à avoir des relations business saines, qui reposent sur la confiance et le respect mutuel. 

Cela doit contribuer à des relations commerciales durables qui respectent ton éthique et celles des autres. Ici, il ne s’agit pas du fameux “business is business” à tout prix, mais plutôt de tendre vers un modèle de commerce équitable où tout le monde serait satisfait.

Pour résumer, je dirais que ce modèle de commerce équitable est totalement transposable à une solo entreprise. Il suffit d’appliquer les principes cités plus haut, qui au final, relèvent plutôt du bon sens et contribuent à des meilleures relations commerciales.

C’est en tout cas le modèle vers lequel tendre et que je t’invite à rechercher.

Imagine, si la valeur de ton travail et de ce que tu perçois en échange te semble juste et équitable, bingo ! Un travail à renouveler sans cesse, gage de satisfaction à court et à long terme.

Cette façon de travailler résonne en toi? 

Sache que par le biais de formations professionnelles à distance, individuelles, sur mesure et finançables, je peux être à tes côtés pour t’aider à identifier sur quoi miser pour faire fonctionner ton activité et en être satisfaite selon tes propres critères. Je t’invite à découvrir tout ça en détails ici.

En attendant, n’hésite pas à partager cet article et/ou me laisser un commentaire si c’est un sujet auquel tu es sensible.

Au plaisir de te lire. A très bientôt.

Cet article à été co-rédigé par Manon Smahi Cuzin et Sarah de Communik’Web.

Laisse un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.