D’autres façons de prendre un temps pour soi

Je t’en parlais brièvement dans l’article précédent sur les MOOCs, je te propose d’expérimenter d’autres façons de prendre un temps pour soi.

Ce dont je souhaite te parler change un peu de ce que l’on entend généralement par là. Que ce soit dans la presse, sur les blogs féminins ou dans les discussions entre amies, etc.

Tu vas peut-être être déçue car en effet, je ne vais pas te parler de soins esthétiques, de séances de relaxation, de dégustations de gâteaux, d’après-midi canapé-série TV, de café entre copines… Non, désolée, il ne s’agit pas de cela, même si au fond, je n’ai absolument rien contre !

Mais puisque savoir trouver et profiter d’un moment pour soi dans la journée (au pire dans la semaine), est absolument indispensable pour son équilibre et sa bonne santé mentale, je vais te parler d’autres façons de le faire, peut-être plus profitables à long terme, plus utiles et encore plus épanouissantes.

 carli jean

En tant que mam’preneur, chaque heure, que dis-je, chaque minute est précieuse ! Constamment, je cherche à optimiser mon temps. Je dis bien « mon » temps car effectivement, il m’appartient. C’est ma richesse, mon capital et il ne tient qu’à moins de m’en servir à bon escient. Personne n’en profitera à ma place et j’ai la chance de pouvoir décider de ce que j’en fais. Je veux donc l’optimiser pour en faire un allié, un moyen de m’épanouir et de m’accomplir, jour après jour.

Dans cette logique, voici 4 pistes, peut-être peu communes, pour prendre du temps pour soi :

1) Se cultiver. Eh bien pourquoi pas ? On n’en sait jamais trop ! Je ne sais pas pour toi, mais je considère que le fait d’acquérir de nouvelles connaissances est quelque chose de très valorisant, d’enrichissant personnellement parlant et qui peut ouvrir des portes, élargir l’horizon. Il ne s’agit pas de se cultiver pour amasser des savoirs, sans but véritable ni pour le prestige ou je ne sais quoi.

En quoi se cultiver est-ce prendre soin de soi ?  C’est en réalité prendre soin de son intellect, de son raisonnement, de sa richesse intérieure. C’est enrichir ses réflexions personnelles, sa connaissance et donc sa compréhension du monde. C’est accroître l’estime de soi par le savoir. C’est pouvoir transmettre, discuter de nouvelles choses et c’est incroyablement valorisant.

Se cultiver, c’est accessible et c’est possible par bien des moyens, quelque soit ses disponibilités, son lieu de vie, il n’y a pas d’excuses. Là où ça devient plus fun et plus pratique pour toutes, c’est via internet. Par exemple via les journaux en ligne et certains blogs spécialisés (à condition de savoir aussi faire le tri parmi les sources). Mais aussi via des supports audio ou vidéo, ce qui te permettra d’utiliser tes oreilles lorsque tes mains seront occupées (travail manuel, tâches ménagères…) Je te mets à disposition quelques sites de qualité dans la rubrique Mes Trouvailles >>> Culture générale.

Après une petite séance de « je me cultive », je te garantis que tu auras le sentiment d’avoir enrichie ta journée, de ne pas avoir perdu ton temps et de « savoir mieux« .

2) Écrire. Oui mais quoi et pourquoi ? Prendre une feuille blanche, un petit carnet ou une nouvelle page de traitement de texte et y poser tes idées, tes humeurs. Faire par exemple le point sur ta situation, ce qui te satisfait ou non et quelles solutions concrètes tu peux essayer de mettre en place. Écrire tes rêves, tes projets, même les plus fous et chercher s’il y a des pas que tu puisses faire d’ores et déjà pour t’en rapprocher. Écrire tes malaises, tes peurs, tes maux, tes incompréhensions et tenter de les regarder ensuite avec une certaine distanciation, de relativiser.

Écrire fait du bien, permet de prendre du recul et parfois de déclencher le passage à l’action. C’est en effet un premier pas qui sera forcément réfléchi. L’écriture est qui plus est, une excellente thérapie, gratuite, libre, à volonté.

3) Suivre des cours en ligne. Si tu as des projets, que tu as besoin de progresser ou de te former dans certains domaines, suivre des cours en ligne peut être un excellent moyen de faire les causes. Prise dans les occupations de la journée, ce n’est pas toujours facile de se poser pour se mettre à l’ouvrage. L’avantage des formations sur le web, c’est de pouvoir étudier tout en faisant autre chose à côté et de pouvoir le faire à tout moment. Pendant la sieste de bébé par exemple, pendant sa pause de midi, en mangeant, en faisant la cuisine…

Étudier est véritablement un moment qui t’appartient dans la journée car tu le fais en vue d’un projet qui te tient à cœur. Tu ressentiras une certaine satisfaction dans le fait de faire un pas de plus vers tes objectifs, d’avoir pu t’y consacrer ne serait-ce qu’un petit moment. Selon tes besoins et tes aspirations, tu trouveras une multitude de cours en ligne, répertoriés dans Mes trouvailles.

4) Méditer. Parce que la méditation permettrait de « maîtriser et utiliser notre cerveau, non seulement pour être plus calmes et concentrés, mais aussi pour mieux apprendre, mieux écouter, mieux contrôler nos émotions, peurs, angoisses, et mieux résister au stress » (source : psychologies.com), ce sont de bonnes raisons pour essayer !

Sans aller parler de pratiques mystiques, mais tout simplement savoir parfois se couper du monde, se retrouver avec soi-même. Ce peut être en s’allongeant et en fermant les yeux ou en contemplant un beau paysage, peu importe, mais se poser, méditer à propos de sa vie, de La vie, d’une idée, d’un concept, de ses projets… C’est prendre un moment pour soi qui sera forcément bénéfique et qui t’aidera à y voir plus clair dans ce qui est bon pour toi, dans ce que tu veux vraiment.

chris sardegna

Ces quelques propositions ne te feront peut-être pas toutes du bien dès l’instant où tu les mettras en pratique. Ne t’attends pas à obtenir des effets immédiats, comme ce que pourrait te procurer un massage par exemple. J’ai volontairement choisi des activités qui nécessitent un peu d’effort et de volonté au départ mais qui, une fois cette étape passée, vont sûrement beaucoup t’apporter. Ce genre de petites parenthèses pour toi ne seront pas du superflus, elles vont te faire avancer et gagner en assurance.

>>> Maintenant, dis-moi, quelle(s) activité(s) pratiques-tu déjà et qu’est-ce que cela t’apporte ?

Sinon, es-tu prête à jouer le jeu ? Laquelle vas-tu tenter en premier ?

Crédits photos : Carli Jean ; Chris Sardegna

Laisse un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.