Donner et recevoir : l’importance de faire circuler l’argent

En cette période un peu trouble, où se mêlent confusion, peur et incertitudes, je viens te parler d’un sujet qui me semble vraiment important : faire circuler l’argent.

Personne n’échappe à cette crise à la fois économique, sanitaire et sociale. Pourtant, s’il y a bien une chose que l’on peut continuer de faire plus que jamais, c’est donner et recevoir.

Cette notion est vraiment primordiale et j’insiste sur le “et” car, pour moi, il faut savoir donner sans attendre en retour, mais aussi recevoir. Les deux vont de paire.

Nous allons donc voir dans cet article, la nécessité de savoir donner et recevoir, comme leviers de réussite et de satisfaction pour ta solo-entreprise, et dans la vie en général. Puis, la manière de faire circuler l’argent, pour investir dans des choses qui t’importent et qui ont un sens pour toi.

Faire circuler l'argent

1- Apprendre à donner et recevoir

Si ces deux notions paraissent évidentes, eh bien figure-toi que ça ne l’est pas tant que ça pour tout le monde.

Comme toute chose, cela s’apprend et c’est tout un état d’esprit qui en découle.

Donner et recevoir… De la reconnaissance !

Il faut parfois savoir donner, sans rien attendre en retour. C’est évident. Mais il faut aussi être prête à recevoir, à accepter ce que tu pourrais obtenir en échange et reconnaître que c’est bien mérité pour l’apprécier, qu’en effet, tu ne l’as pas volé.

Car, s’il y a bien une chose dont nous continuerons à avoir besoin sans cesse, c’est de reconnaissance. 

Cette reconnaissance, tu peux la recevoir et la ressentir par exemple lorsqu’on te donne de l’argent en échange de ton travail. Lorsque tu es à ton compte, ce besoin se fait ressentir d’autant plus. Et trouver le moyen de le combler est essentiel.

Gagner de l’argent en échange de son travail, même si on aime ce que l’on fait, même si on prend du plaisir et que c’est facile pour nous… Cela va parfois à l’encontre de certaines visions du mérite, parfois bien ancrées et dont on a du mal à se débarrasser, qui nous font plus de mal que de bien… On pourrait en parler des heures !

Sauf que, si tu es à ton compte, tu auras forcément besoin de cette reconnaissance – qui passe en grande partie par l’argent que tu vas gagner – et c’est normal d’en vouloir, d’en recevoir et d’être à l’aise avec ça.

(Sinon, cela s’appelle du bénévolat !)

Alors, pour admettre ce besoin de reconnaissance et accueillir sans rougir ce qui va te satisfaire à ce niveau, prends l’habitude de te reconnaître toi-même, sur tes points forts, tes accomplissements, tes qualités.

Apprends à reconnaître et à apprécier la valeur de ton travail. Si tu étais à la place de ta coach, de ta meilleure amie, ou d’un.e proche qui apprécie ce que tu fais, qu’est-ce que tu aurais envie de te dire, pour essayer de t’en convaincre ?

Ce que tu peux faire aussi, pour t’inscrire dans un cercle vertueux de reconnaissance, c’est d’en distribuer de ton côté. Par exemple en faisant des compliments, en donnant des feedbacks positifs à des consœurs solopreneures, en les soutenant en achetant leurs produits ou services… Et observe le sentiment positif que cela va te procurer.

Redistribuer l’argent

Pour ma part, je suis convaincue que pour recevoir, il faut aussi savoir donner.

Il faut activer cette circulation pour qu’elle soit vivante, constructive, génératrice de reconnaissance.

Tu as le pouvoir d’impulser tout un cercle vertueux, en faisant circuler l’argent et en le redistribuant.

C’est tellement gratifiant, ce sentiment de redistribution ! Je suis sûre que tu as des exemples en tête qui t’ont permis de te sentir fière.

Donc, à moins de redistribuer de façon disproportionnée ou irresponsable, en principe, tu y trouveras toujours ton compte au final (que ce soit au niveau de la gratitude ou financièrement). 

L’essentiel c’est donc que ce mouvement soit activé et perpétué de façon vertueuse.

2 – Faire circuler l’argent

L’argent, c’est comme une énergie, qu’il est important de faire circuler. Donc, dans le schéma classique, on achète et on vend, autrement dit : on donne de l’argent et on en reçoit. Mais à mon sens, faire circuler l’argent va au delà de ce simple schéma.

Penser ses dépenses

Je ne sais pas pour toi, mais personnellement, en cette période, je ressens une responsabilité encore plus grande dans ma façon de dépenser, ou plutôt, de redistribuer mon argent.

Car je pense, qu’il faut continuer à le faire circuler….mais différemment, ou du moins, encore plus consciencieusement.

Tu es solopreneure, et tu sais mieux que quiconque, qu’il faut faire des choix en conscience, dans tes dépenses/achats. Ta ressource « argent » est précieuse et essentielle pour continuer à faire ce qui te plaît.

Le pré-requis, c’est donc d’être en capacité de continuer à faire circuler son argent, lorsqu’on sait que nos besoins fondamentaux seront assurés.

Dans ces conditions, on peut alors penser à la manière d’en faire quelque chose de bénéfique, en vue de son accomplissement.

Référence à la pyramide de Maslow :

Au fur et à mesure que tu combles tes besoins premiers (en bas de la pyramide), grâce tes moyens financiers, tu pourras alors penser à en combler d’autres, en vue de ton accomplissement.

Tu ne vas surement pas te soucier de faire un beau voyage, si tu peines déjà à boucler tes fins de mois, payer ton loyer et tes factures… logique.

Ne pas s’oublier

Plus tu seras en mesure d’accepter et de recevoir de l’argent, plus tu pourras te poser la question de comment le dépenser, comment le redistribuer.

Pour cela, n’oublie jamais de te replacer au centre et de te questionner sur tes besoins, tes envies, tes perspectives d’évolution, etc…

Donc à toi d’estimer ce dont tu as besoin et ce qui te ferait le plus “plaisir”, pas seulement sur le coup, mais aussi sur le long terme.

Autrement dit, dans quoi aimerais-tu investir ? Qu’est ce qui ferait sens pour toi, qui te rendrait fière et qui aurait par prolongement un impact positif sur toi ?

Tu peux par exemple, te faire une « wish list » de tout ce que tu souhaites t’offrir, qui pourra t’être réellement profitable et apporter soutien et reconnaissance aux entreprises qui le proposent. Dans le but, on le répète, d’impulser une dynamique vertueuse et de continuer à faire circuler l’argent.

3 – Investir sur soi et son entreprise

Inutile de te rappeler qu’en tant qu’entrepreneure, tu dois investir pour ton développement.

Plutôt que de penser en termes de coûts et dépenses, l’idée, c’est de le voir en terme d’investissements. Tu te doutes que cette nuance est très importante.

Se développer économiquement

Tu ne dois pas avoir peur d’investir sur toi-même, car quand on n’investit pas financièrement, on n’a pas la valeur des choses. Si tu investis de façon stratégique, tu te donneras à 200% et tu rentabiliseras forcément ton investissement, en plus de pouvoir développer ton activité.

Tel est le schéma idéal dans l’entrepreneuriat. 

Tu as sûrement envie, en ce moment, de t’acheter ou de financer quelque chose pour toi ou ta solo-entreprise. Il ne faut pas penser en terme de “simples achats”, mais sélectionner ce qui pourrait s’avérer comme de véritables investissements, qui te seront profitables sur le long terme et te rendront fière.

Contribuer à plus grand

Tu pourras par exemple considérer comme de véritables investissements, l’argent que tu injecteras pour soutenir un concept que tu aimes beaucoup, ou apporter une contribution à une belle initiative.

Tu en as certainement déjà fait, dont tu es fière encore aujourd’hui, peut-être des mois après ? Eh bien, c’est vers ce type de redistribution que l’on peut s’engager à aller… Moi la première !

Le but est de se considérer comme actrices de tout un éco-système et d’avoir conscience des choix qui se présentent à nous : De quelle façon je peux percevoir et utiliser mon argent pour que celui-ci soit profitable, y compris à moi-même ?

Personnellement, j’aime joindre l’utile à l’agréable… Faire une dépense (qui est plutôt un investissement pour le coup), auprès d’une entreprise avec une cause/ un concept qui me parle. Tu as alors le sentiment de créer une dynamique, de faire circuler l’argent que quelqu’un t’avait aussi redistribué, et ainsi de suite…

Je finis donc avec cette belle citation de Paulo Coelho : ” La Richesse n’est pas la quantité d’argent qu’on a, mais la façon dont on l’utilise ”.

Qu’en penses-tu ?

Et si on s’enrichissait mutuellement…

N’hésite pas à me laisser tes impressions en commentaires et partager l’article autour de toi, pour en faire profiter le plus grand nombre.

Et si, comme beaucoup d’entrepreneures et de porteuses de projets, tu es résolue à profiter de ce temps de confinement pour remettre de l’ordre dans ton activité ou ton idée d’entreprise, sache que je continue de proposer des formations pros à distance et sur mesure. 

Je t’invite à découvrir les principes clés que l’on va chercher à rassembler dans ton activité, pour pouvoir miser sur un développement durable de ta solo-entreprise sur la page ici.

Autre ressource, idéale pour faire le point, durant cette période de confinement : la lecture de mon livre « Ne me définissez pas, je m’en charge ! ».

J’espère que ces différentes ressources te seront utiles.

A très bientôt.

Article coécrit avec Sarah de Communik’Web.

Laisse un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.