Formation professionnelle pour ambitieuses : mode d’emploi

Aujourd’hui, on se forme tout au long de la vie et c’est très bien comme ça !

Puisque le monde du travail bouge, évolue à toute allure avec notamment le numérique, nous avons toutes et tous, à un moment ou à un autre,  besoin ou envie de nous mettre à la page ou de faire évoluer nos compétences.

Nos envies, nos aspirations et les nouveaux besoins liés à nos professions peuvent également changer en cours de route !

Une personne qui garde le même métier et le même poste toute sa vie, ce n’est plus valable aujourd’hui ! (Sauf peut-être dans la fonction publique, et encore…)

Et toi, en tant qu’ambitieuse, tu as probablement des objectifs d’évolution, n’est-ce pas ?

 

Si tu es dans cette démarche, pour résumer, tu as alors 3 options pour te former :

  • L’autodidaxie, via des MOOCs, des cours, ateliers ou programmes en tous genre en ligne ou en présentiel, via tes propres recherches, (livres, articles…) etc. Le point commun de tout ça : c’est avant pour toi que tu apprends car tu sais que tu n’auras pas à la clé, une attestation, un diplôme ou une validation quelconque qui puisse avoir de la valeur aux yeux des administrations, employeurs ou autres.

 

  • Le retour aux études : Tu as envie d’apprendre ou d’accéder à un nouveau métier pour lequel tu as besoin d’un diplôme ou d’un titre en particulier. Parce que le domaine en question est règlementé ou bien parce que tu as besoin de peaufiner tes connaissances et d’avoir une certaine légitimité. Donc, direction les bancs de la fac ou bien des structures du type GRETA, pour la formation continue des adultes.

 

  • La formation professionnelle : Trop peu de personnes connaissent leurs droits à ce niveau et les démarches à effectuer pour en bénéficier. Pourtant, si ces dernières années tu as été active sur le territoire français, que ce soit à ton compte ou en tant que salariée, tu as forcément des droits et il faut que tu profites de cette opportunité ! Je me suis rendue compte de ce manque d’information il y a tout juste quelques mois, lorsque j’ai découvert que j’avais droit à environ 1200 Euros de financement de formations par an et que je n’en avais pas profité jusque là ! C’est fou, je n’étais pas au courant ! J’ai découvert que bon nombre de personnes indépendantes, cheffes d’entreprise ou salariées, étaient aussi dans la même stupéfaction en prenant connaissance de leurs droits et de toutes possibilités à leur disposition pour se former.

>>> Si c’est ton cas aussi, ne t’en fais pas, on va décrypter tout ça ensemble !

 

Tu as peut-être entendu parler des réformes de la formation professionnelle, ces derniers mois ?

C’est en pleine mutation, tout n’est pas encore figé et les organismes de formation les premiers sont un peu perdus…

On va donc essayer de faire au plus simple et d’aborder quelques points qui, à priori, devraient peu évoluer.

 

 

>>> Selon ta situation actuelle, voici les possibilités que tu as :

 

En effet,

> Si tu es inscrite au Pôle Emploi : Si tu as été en activité en tant que salariée auparavant, tu as des droits à la formation que tu as cumulé et que tu peux encore utiliser. En période de chômage, tu n’en cumules plus, mais tu ne perds pas ce que tu as. Pour en bénéficier, il faudra te rapprocher de ton conseiller, lui expliquer ton projet de formation, trouver un organisme qui a les critères nécessaires pour fonctionner avec Pôle Emploi et lui présenter les modalités (durée, tarifs, objectifs…).

> Si tu es salariée dans le privé : Tu cumules des droits chaque année. Pour l’instant, le CPF + les anciens droits DIF (Droit Individuel à la Formation, qui doivent périmer d’ici quelques mois) sont exprimés en heures. Mais avec la réforme en cours, c’est peut-être déjà transformé en €uros… Sache que tu peux faire le choix de te former pendant ou en dehors de ton temps de travail, voir sans en informer ton employeur. Le mieux est d’en parler à tes supérieur·e·s ou au service des ressources humaines, pour que l’on t’indique quel est l’organisme collecteur des fonds de formation (OPCA ou OPCO, selon les avancées de la réforme au moment où tu lis) de l’entreprise dans laquelle tu travailles. (Car ton entreprise cotise forcément, c’est une obligation !). Petite précision : si tu es en congé parental, certains organismes collecteurs refusent de financer des formations durant cette période. Renseigne-toi auprès de ces derniers avant de monter un dossier, tu gagneras en temps et en énergie… (Pour l’avoir vécu avec une stagiaire potentielle 😉 ) Ah oui, et dernière chose, profites-en pour connaître les délais d’acceptation des dossiers de demande de financement, les éventuels domaines dans lesquels ils les acceptent, ce que tu dois leur fournir, comment s’y prendre etc. Enfin, pour qu’une formation soit éligible à ton CPF, l’organisme qui la propose devra être enregistré auprès de la DIRECCTE + référencé Datadock. (C’est mon cas depuis 2018 !)

 

  • Tu es dans la fonction publique : Tu as en principe accès à un plan de formation en interne, qui se renouvelle chaque année. Renseigne-toi auprès de ta hiérarchie si tu n’as pas eu les infos. Si tu souhaites faire une formation autre que ce qui t’est proposé, auprès d’un organisme privé, il peut y avoir quelques possibilités. Je crois savoir que c’est un peu le parcours du combattant niveau administratif, mais ça vaut le coup de se renseigner ! Sinon, il te faudra opter pour un auto-financement. Lorsque c’est le cas, certains organismes de formation pratiquent des tarifs adaptés. Donc, ose demander !

 

  • Tu es à ton compte : Toi aussi, tu cotises pour la formation professionnelle et tu as des droits. En fonction de la nature de ton activité, et donc, de ton code APE, tu dépends d’un fond de formation pour dirigeants (TNS) en particulier. Ce peut être des organismes tels que l’AGEFICE, le FIFPL, la CMA, VIVEA…. Chaque organisme a son propre mode de fonctionnement. Si on prend l’exemple de l’AGEFICE, auquel je suis rattachée, il s’agit d’un fond de formation mutualisé. Ce qui signifie que quelque soit mon chiffre d’affaire, j’ai les mêmes droits que de très grosses boîtes ! C’est comme ça que j’ai découvert environ 1200 € qui dormaient et repartaient à zéro chaque année civile… Depuis plusieurs années ! En plus de ça, certains organismes collecteurs proposent à leurs bénéficiaires une enveloppe supplémentaire qui s’appelle la mallette du dirigeant. Elle peut être utilisée en supplément, sur des thèmes de formation jugés prioritaires et pour encourager les dirigeants à se former, comme par exemple en langues étrangères. Pour ma part, j’ai suivi une formation de formateur en janvier dernier, histoire de me mettre à la page au niveau des procédures et du fonctionnement de tout ce système complexe ! En plus d’avoir été remboursée en intégralité du montant de la formation, j’ai aussi été défrayée avec une enveloppe supplémentaire (un forfait comprenant frais de déplacements, repas…), à hauteur de 160 €, pour deux journées de formation à une trentaine de km de chez moi.

 

J’imagine que si tu es dans cette situation, tu trépignes d’impatience pour connaître tes droits ?

J’ai une astuce pour que tu saches de quel organisme tu dépends :

Tu peux déjà aller voir dans la liste publiée ici, selon ton code APE ou NAF.

Ensuite, tu en auras le cœur net grâce à ton attestation CFP ( contribution à la formation professionnelle). Tu en auras de plus besoin pour faire ta demande de prise en charge, quelque soit l’organisme.

>>> Pour la télécharger, voici plusieurs options :

Si ton activité relève du commerce, tu peux aller ici : https://www.secu-independants.fr/nous-connaitre/espace-telechargement/attestations/

Connecte-toi à ton compte ou crées-en un.

Ensuite, clique sur Mes attestations > sélectionne : Attestations cotisations (marché public, vigilance,CSG/CRDS,CFP) > Clique sur ton compte actif puis > Accès rapide Attestations > Enfin, télécharge une attestation CFP.

Si ça ne marche, pas, tu peux essayer aussi sur le site de l’urssaf , dans ton espace personnel.

Si ton activité relève des professions libérales (Cela peut aller de graphiste ou comptable à psychologue !) :

RDV sur le site net-entreprises dans la rubrique « dialogue avec mon urssaf » dans la colonne de gauche.

 

>>> Pour info, sache que je propose des formations qui peuvent être prises en charge, si tu es à ton compte et que tu relèves de l’agefice ou de la fif-pl (vivea sans doute, je n’ai encore jamais eu le cas de figure !).

Pour certains salariés, ça fonctionne aussi pour des formations en création d’entreprise uniquement. A étudier, selon l’OPCA dont dépend l’entreprise dans laquelle ils travaillent.

Il s’agit de formations professionnelles sur les thèmes de :

À la clé, tu auras une attestation de fin de formation officielle, que tu pourras faire valoir si besoin, pour la suite de ton parcours pro.

Si tu n’as pas trouvé toutes les infos pour savoir si oui ou non, ça pourrait fonctionner pour toi, je suis à ta disposition ! Tu peux me contacter par mail à l’adresse manon@ambitionsplurielles.com .

 

>>> Je t’invite maintenant à parcourir mon catalogue de formations professionnelles spécial ambitieuses, par ici !

 

>>> J’espère t’avoir éclairée au sujet de la formation professionnelle et t’avoir donné envie de connaître tes droits !

Cela lèvera peut-être certains freins pour te permettre d’évoluer sur le plan pro ? Car se former continuellement est un gage de professionnalisme et de réussite…

L’image contient peut-être : texte

Tu es déjà passée par la formation pro ? Tu me racontes tout ça en commentaires ?

Tu as envie de faire le pas ? Parle-moi de tes projets !

Mon objectif : faciliter la concrétisation de tes aspirations professionnelles !

2 commentaires

  • lulu 10 avril 2018 à 15 h 01 min

    Merci ! C’est super d’avoir rassemblé toute l’info pour nous toutes. Merci

    • Ambitions Plurielles Auteur 10 avril 2018 à 15 h 55 min

      Avec plaisir Luz !
      Je ne sais pas faire de rétention d’informations, surtout quand elles peuvent être bénéfiques comme celles-ci ! 😉
      A bientôt !
      Manon

Laisse un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.